Les canadiens débarquent à Lille ...

L' aventure commence ...

Le vent souffle, il est 21h00 ce vendredi 17 mars 2017. Après une petite heure d'attente entre fanas, le C-17 Globemaster III de la Royal Canadian Air Force (RCAF) se présente à l'atterrissage. La silhouette devient soudainement énorme et la lumière du parking de l'aéroport de Lille-Lesquin révèle petit à petit le fuselage du monstre. Le temps de couper les moteurs, d'effectuer les formalités douanières et règlementaires que l'équipage nous invite à entrer dans l'avion... Et là, c'est un véritable "coffre à jouet" qui s'offre à nous. Tout d'abord nous découvrons les quatre répliques de Nieuport 28, puis en avançant dans la soute, les deux Sopwith et le SE-5A.  Ils sont magnifiques et comme "neufs". Les membres de l'équipe "Vimy-Flight" nous invitent à grimper dans le cockpit pour nous présenter leur "bureau". Juste avant de redescendre petit coup d’œil dans la bulle et clic-clac la "Vue" est immortalisée. Il est 23h00 lorsque nous prenons congés de l'équipe, la nuit sera courte.

 

Le lendemain, les médias sont présents. Les avions vont être débarqués donnant le coup d'envoi du compte à rebours qui mènera à la cérémonie du 9 avril au mémorial de Vimy pour le centenaire de la bataille de Vimy et au 10 septembre dans le ciel de Lens pour le meeting.

 

Nous sommes rassemblés devant la grande porte arrière du C-17. Les premiers bruits émanent de l'intérieur. La soute commence à s'ouvrir.  L'équipe de pilotes de Vimy nous salue avec un grand sourire. L' équipe française du "Vimy-flight" commence la mise en place des remorques à l'arrière de l'avion , tandis que la partie canadienne répond à quelques interviews. Le débarquement des avions commence par la mise sur une première remorque de la réplique du SE-5A, puis par les deux Sopwith qui seront installés à côté du C-17 en attendant de les mettre sur la remorque. Les techniciens de la société "Courcelles" sont à l’œuvre au coté des équipes canadiennes et françaises. Petite pause dans le débarquement, juste un moment pour découvrir les Nieuport seuls dans la grande soute de cet avion. avant de reprendre les opérations, un petit briefing est réalisé entre les équipes afin de déterminer la meilleure solution pour sortir les Nieuport. C'est parti, il s'agira de faire rouler l'avion, puis d'incliner l'arrière puis de faire passer l'aile le long de la porte, puis de le faire pivoter pour le placer sur la remorque. Une fois, l'opération réalisée, une partie de l'équipe reste sur la remorque pour tenir et assurer le convoyage dans un hangar à quelques centaines de mettre.  L'équipe restera dans le hangar pour accueillir les trois autres avions.

 

L' équipe canadienne assure avec les techniciens de Courcelles la mise en place des trois Nieuport sur remorque. Afin de découvrir comment le Nieuport rejoint sont hangar, je rejoint l'équipe qui assure la mise en place dans le hangar.

Et là, le système d et l'expertise des membres de l'équipe ont mis en place un système basés sur des palettes surmontées par deux plaques sont installés à l'entrée du hangar, permettant en quelques minutes la descente des avions de la remorque, très ingénieux et efficace !!!  Voila le dernier avion qui arrive. La remorque est installée en bordure des palettes et la descente du Nieuport ne prend que quelques minutes, impressionnant.

 

Et voilà, l'aventure de la journée touche à sa fin pour moi, les Sopwith et le SE-5A sont convoyés sur l'aérodrome de Lens tandis que je quitte l'aéroport. sur la remorque. Voilà les pilotes et les avions du "Vimy-Flight" sont arrivés à bon port. Le lendemain, les Nieuport seront complètement remontés et prêt à rejoindre en vol l'aérodrome de Lens-Bénifontaine, et le C-17 redécollera à destination du Canada.

 

Merci aux deux équipes pour leur accueil,  leur disponibilité, et la bonne humeur, et plus particulièrement aux organisateurs de cette aventure franco-canadienne Régis et Christophe, et Delphine sans qui il n'aurait pas été possible de réaliser ce reportage.

 

Quelques images de ce week-end inoubliable ...

 

L.C

Arrivée du C-17

Début du débarquement

Débarquement des Sopwith

Le premier Nieuport ...

Le second et le troisième  Nieuport...

Question de taille  !!!

Bientôt fini !!!  Le quatrième arrive

Fin du débarquement

Écrire commentaire

Commentaires : 0